Aller au contenu principal

Période post-électorale, la CEDEAO appuie le gouvernement.

Publié le : 20 mar 2020
Le ministre Boukpessi (milieu) et M. Garba Lompo (à sa gauche) lors de la cérémonie d'ouverture.

Un atelier de sensibilisation a regroupé ce vendredi 20 mars 2020 les préfets des régions maritime et plateaux à Lomé. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre des mécanismes d'une gestion apaisée de la période post-électorale au Togo.

Organisé par le ministère de l'administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, l'atelier qui a pour objet la promotion de la non-violence en période post-électorale, a bénéficié de l'appui du bureau permanent de la CEDEAO à Lomé. Présidée par le ministre de l'administration territoriale, M. Payadowa Boukpessi, l'ouverture de l'atelier a connu la présence de M. Garba Lompo, Représentant permanent de la CEDEAO au Togo. Celui-ci dans son allocution de circonstance a félicité la nation togolaise pour son sens de maturité politique. Il a précisé que le soutien de la CEDEAO au Togo tout le long de ce processus s'inscrit dans la dynamique du maintien de la paix dans la sous-région conformément aux différents mécanismes auxquels les Etats membres sont partis. Le diplomate de la CEDEAO a laissé entendre qu' " il relève du devoir de tout citoyen de participer à la diffusion de bonnes pratiques de gouvernance et de couper court aux pratiques contraires à la promotion du développement notamment, la désinformation, la culture de la violence et de la haine".

Le ministre Boukpessi a exprimé à la CEDEAO et particulièrement à son représentant permanent, les remerciements de l'Exécutif togolais pour leurs soutiens multiformes dans la mise en œuvre des différentes réformes. Deux communications ont retenu l'attention des participants suite à la cérémonie d'ouverture. La première présentée par M. Tozim Potopéré, président de la sous-commission des opérations électorales à la CENI, a pour thème :"le respect scrupuleux des lois par les institutions chargées de l'organisation des élections". La deuxième communication intitulée "appréciation positive des observateurs internationaux après le scrutin du 22 février 2020" a été présentée par M. Baoubadi Bakai, directeur de cabinet du ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales.

Top