Aller au contenu principal

Le gouvernement et les partenaires de la décentralisation se retrouvent.

Publié le : 24 juin 2020
Le ministre Boukpessi et l'ambassadeur Mathias Veltin.

Le ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales  a échangé ce 24 juin 2020 avec les partenaires techniques et financiers de la décentralisation au Togo. Faire le point du processus et les avancées enregistrées depuis les élections municipales, l'exercice a suscité d'énormes intérêts auprès des partenaires.

Depuis le 30 juin 2019 les togolais ont porté leurs choix sur leurs représentants dans les différents conseils municipaux. Ces conseillers ont élu quelques semaines plus tard  les maires et leurs adjoints chargés d'administrer les communes. Si beaucoup d'eaux ont coulé sous le pont, il était temps pour le gouvernement de renouer avec ses habitudes qui consistent à rencontrer les acteurs et les partenaires de la décentralisation. Le ministre Boukpessi a, à l'occasion, réaffirmé l'engagement du gouvernement d'oeuvrer pour une décentralisation effective et efficace au bénéfice des populations. "Le gouvernement est convaincu que le développement national va et doit partir du développement communal. Ainsi il existe des défis qui nous attendent. Ils sont liés au renforcement de capacité des conseillers municipaux et des personnels des communes ainsi qu'à la mobilisation des ressources financières " a t-il déclaré. Pour le ministre Boukpessi il faut une synergie d'action et le souhait du gouvernement est que chaque partenaire se positionne sur un segment lié aux défis à relever : "Ils sont libres de se positionner sur des domaines notamment l'éducation, la santé, l'assainissement, l'eau potable et le plan de développement communal" a ajouté le membre du gouvernement.

L'ambassadeur d'Allemagne au Togo, M. Mathias Veltin, intervenant au nom des partenaires,  a loué l'initiative du gouvernement et salués les efforts multiformes pour l'encrage au Togo, de la démocratie locale gage d'un développement inclusif."Nous pensons que cette rencontre a permis de faire l'état des lieux du processus et de voir les choses en perspectives notamment le transfert des compétences , la nécessité de former les agents et personnels et communaux et le rôle des femmes dans le développement local" a t-il indiqué.

Top