Aller au contenu principal

Recul de la pauvreté selon les statistiques

Publié le : 29 oct 2020
Image INSEED

Le Togo depuis quelques années a engagé une lutte inlassable contre la pauvreté. Les efforts sont aujourd’hui payants, en témoignent les nouveaux indicateurs de l’Enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages (EHCVM) 2018-2019 au sein de l’espace UEMOA.

Selon le rapport publié ce 29 octobre 2020 par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEED), le seuil de pauvreté a  fortement reculé au Togo.

En 2019, l’indice de pauvreté se situe à 45,5% au niveau national contre 58,7% en 2011 soit une diminution de 13,2%. Le seuil de pauvreté calculé selon la nouvelle méthodologie est de  273628,3 F CFA par personne et par an.

L’enquête réalisée sur toute l’étendue du territoire national a touché 1.812.591 ménages sur une population globale de 7.635.896 habitants dont 52,3% de femmes.

Cette performance est le fruit des actions engagées depuis quelques années par le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé pour répondre aux besoins des populations vulnérables à travers plusieurs projets notamment le FNFI, le PUDC, le PAPV et l’accompagnement des jeunes.

La Fonds national de la finance inclusive (FNFI) a octroyé des crédits aux jeunes et aux femmes qui leur ont permis d’entreprendre des activités génératrices de revenus et de subvenir à leurs besoins essentiels, et ceux de leurs familles.

A l’initiative du Président de la République, le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) qui répond aux mêmes objectifs que le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) a contribué à l’amélioration significative des conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par des infrastructures socioéconomiques de base.

La publication de l’enquête  permet, à ne point douter,  de renforcer la mise en œuvre du  Plan national de développement (PND, 2018-2022) qui préconise en son Axe 3, la  consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

Les données  contribueront également au suivi et à l’évaluation de la Déclaration de politique générale du gouvernement ainsi qu’à mesurer les progrès dans la réalisation des Objectifs du développement durable (ODD) dans notre pays.

Source: www.presidence.gouv.tg

Top