• Accueil
  • Evénements
  • CELEBRATION DE LA JOURNEE DE L’ARBRE AU TOGO :
    Une opération de mise en terre de jeunes plants observée au CET d’Aképé

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE L’ARBRE AU TOGO :
Une opération de mise en terre de jeunes plants observée au CET d’Aképé

1 juin 2021

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
[wp_applaud]
Le ministre d’Etat Boukpéssi

Une opération de mise en terre de jeunes plants d’eucalyptus s’est déroulée le mardi 1er juin sur le site du Centre d’enfouissement technique (CET) d’Aképé, localité située dans la préfecture de l’Avé, en présence des autorités politiques et administratives ainsi que des ambassadeurs et représentant du système des nations-unies accrédités au Togo.
Cette opération conduite officiellement par le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa Boukpéssi, est observée au Togo pour la 44ème année consécutive. Elle s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée de l’arbre instituée au Togo par l’Etat depuis le 1er juin 1977.
L’objectif poursuivi à travers cette campagne de reboisement d’envergure spéciale cette année pour la période du 1er juin au mois de septembre, est d’améliorer le couvert végétal national afin de lutter contre la sécheresse et les effets néfastes des changements climatiques.
Au total 905 jeunes plants d’eucalyptus pour le cérémonial de cette célébration, ont été mis en terre par nombreuses personnalités de hauts rangs ayant fait le déplacement de la parcelle aménagée sise au côté sud-est du centre d’enfouissement technique d’Aképé.
En donnant le coup d’envoi de l’opération de mise en terre des plans d’eucalyptus, le ministre d’Etat Payadowa Boukpéssi, a rappelé l’ambitieux programme des plus hautes autorités du pays qui nourissent le vœu de voir se réaliser la projection d’un milliard d’arbres d’ici 2030 au Togo. A cet effet, il a lancé un appel pathétique à tous ‘’à planter sans cesse des arbres’’ au cours de toutes les saisons pluvieuses. Pour le ministre d’Etat Boukpéssi, ‘’chacun doit particulièrement à présent planter au moins un arbre et l’entretenir’’, car, a-t-il dit, ‘’notre vie en dépend dans un contexte actuel d’effets pervers des anomalies climatiques’’.
A rappeler que conformément à la feuille de route que s’est fixé le gouvernement togolais à travers son département de l’environnement et des ressources forestières, le quart du territoire national doit être couvert de forêts d’ici à l’horizon 2025.