• Accueil
  • Coopération décentralisation France-Togo : Une convention de jumelage et d’entente intercommunale à Lomé entre Mamoudzou et les communes Agoè-Nyivé 2 et Kloto 1

Coopération décentralisation France-Togo : Une convention de jumelage et d’entente intercommunale à Lomé entre Mamoudzou et les communes Agoè-Nyivé 2 et Kloto 1

Coopération décentralisation France-Togo : Une convention de jumelage et d’entente intercommunale à Lomé entre Mamoudzou et les communes Agoè-Nyivé 2 et Kloto 1

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
[wp_applaud]

Une convention de jumelage et d’entente intercommunale entre la ville de Mamoudzou dans le département de Mayotte en France et les communes Agoè-Nyivé 2 et Kloto 1 au Togo, a été signée le jeudi 28 avril 2022 à Lomé au cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires. L’éclat de cette manifestation a été rehaussé par la présence effective du ministre d’Etat, Payadowa Boukpessi, avec à ses côtés le ministre délégué auprès du ministre d’Etat chargé du développement des territoires, Edjeba Essomanam, et le premier secrétaire de l’ambassade de France au Togo, monsieur Aymeric Lorthiois, entourés du secrétaire exécutif de la Faîtière des communes du Togo, Dr Siangou Koumtchane, ainsi que des membres des trois délégations municipales concernées.

Les documents de cette convention de jumelage et d’entente intercommunale entre les deux parties, d’une part française, et d’autre part togolaise, ont été paraphés, côté de la ville Mamoudzou, chef-lieu Mayotte, en République française, par le maire Soumaila Saïd Ambdiwahedou, et du côté des communes Agoè-Nyivé 2 et Kloto 1 en République togolaise, respectivement par les maires Bolor Koffi Djabakou et Winny Dogbatse.

D’après les termes de cette convention de jumelage, les deux parties notamment française et togolaise s’engagent à développer des actions de coopération décentralisées entre elles dans les secteurs de coopération prioritaires. Il s’agit du développement urbain d’infrastructures socio-économiques de base, de l’éducation, de la culture, de l’art, du sport, de l’économie, des politiques de gestion communales et gouvernances, de la formation du personnel communal, de l’encadrement de la jeunesse, de l’aménagement du territoire communal, de l’implantation des entreprises. Aussi, les parties, s’engagent-elles dans un esprit de cofinancement, à mobiliser les financements nécessaires dans la limite de leurs disponibilités budgétaires, à la mise en œuvre de leur programme d’actions d’intérêt commun.

Membres des délégations municipales présentes

A l’occasion, le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, a salué les bonnes relations si fortes entre la France et le Togo. Il a exprimé son soutien à l’initiative des maires, fruit de la coopération décentralisée entre les gouvernement français et togolais. ‘’ Cette convention est une pierre de plus de la contribution de la France dans l’édification de la décentralisation au Togo en dehors de nombreux soutiens déjà enregistrés à travers la coopération française à notre pays’’, a déclaré le ministre d’Etat togolais, en exhortant les autres maires à faire autant pour favoriser le rapprochement et consolider les liens entre les peuples des horizons tous azimuts pour un vivre-ensemble.

Ignace Polorigni, Conseiller en Communication, MATDDT